Video de présentation de DIAM's

Vidéo de présentation de DIAM's

 

Vous trouverez ci-dessous une vidéo de présentation de la plateforme expérimentale DIAM's (Dispositif instrumenté en agroforesterie méditerranéenne sous contrainte hydrique) située sur l'UE DIASCOPE INRAE à Mauguio (34)

 

Contact : Isabelle BERTRAND

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La biodiversité au coeur des recherches d'INRAE : des diagnostics aux solutions

Dossier de presse - La biodiversité au coeur des recherches d'INRAE : des diagnostics aux solutions

La biodiversité est essentielle à la résilience des écosystèmes, à la sécurité alimentaire et à la santé. C’est un patrimoine précieux et un bien commun qu’il faut préserver pour elle-même, mais aussi pour les services écosystémiques dont dépendent les sociétés humaines. Mais la multiplication des pressions liées aux activités humaines, aggravées par le changement climatique, ont mené à un déclin de la biodiversité. Dans ce contexte, les recherches d’INRAE concernent de nombreux milieux, des montagnes aux littoraux en passant par les forêts, les milieux aquatiques, et les agroécosystèmes. Les scientifiques s’attèlent à mieux comprendre la biodiversité et sa dynamique, et à développer, avec les acteurs des territoires, des solutions pour la préserver, la restaurer et gérer les milieux de manière durable.

Mikael Hedde DR INRAE d'Eco&Sols a partcipé à cette initiative

 

Recherche d’un CDD 1 an renouvelable IRD - Biofunctool®

Renforcement de l’opérationnalité d’un set low tech d’indicateurs de terrain Biofunctool® pour évaluer l’impact des pratiques agricoles sur la santé des
sols

Affectation structurelle :
Unité Mixte de Recherche  - Ecologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et des agro systèmes (Eco&Sols), Montpellier)
Basée à Montpellier au sein de l’unité Eco&Sols (www.umr-ecosols.fr), le/la candidat.e sera positionné au sein de la plateforme BioSolTrop et Physico-Chimie). Il sera sous le pilotage scientifique d’Alain
Brauman (IRD, UMR Eco&Sols) et d’Alexis Thoumazeau (Cirad, UMR ABSys) pour l’organisation stratégique des travaux à mener et la définition des protocoles d’essai. Pour les aspects expérimentaux
le/la candidat.e sera sous la responsabilité de Nancy Rakotondrazafy (responsable technique de la plateforme BioSolTrop référente technique Biofunctool®) et sera co-encadré par Gabrielle Daudin
(INRAE, UMR Eco&Sols) animatrice qualité au sein de l’unité, Aline Personne (Cirad, UMR Eco&Sols) responsable de la plateforme physico-chimie pour les aspects nutriments, Maxime Duthoit (Cirad,
UMR Eco&Sols) pour les aspects Arduino et Alain Rocheteau et Didier Arnal (Plateforme Exp du vivant) pour les aspects outils de terrain.

Contexte
Dans le contexte de la transition agro-écologique, le suivi de l’impact des pratiques agricoles sur la santé des sols est devenu un enjeu sociétal majeur. La santé des sols est liée à l’émergence d’une vision
plus écologique et intégré du sol dont le fonctionnement serait dû aux interactions entre ses compartiments biotiques (biodiversité du sol) et abiotiques (contexte pédologique). Dans cet esprit,
un set innovant d’outil de terrain intitulé Biofunctool® a été mis au point regroupant neufs indicateurs permettant d’évaluer l’impact des pratiques agricoles sur le fonctionnement du sol. Les fonctions
mesurées sont (i) la dynamique du carbone (ii) le cycle des nutriments (iii) le maintien de la structure du sol. Les autres aspects originaux de cet outil sont :
1. Son approche terrain pour capter les dynamiques des processus sur un sol non perturbé. Ce point est majeur car le respect de l’intégrité physique du sol permet de mieux prendre en compte le fonctionnement réel et non pas potentiel (cas des mesures de laboratoire comme les mesures enzymatiques).
2. Son caractère low-tech, rapide, peu onéreux et simple d’emploi permettant à la fois de capter la variabilité spatiale des sols et de pouvoir transférer les outils aux différents acteurs de terrain notamment au sud
3. La production d’un index synthétique des résultats facilement compréhensible. Cet index consiste en l’agrégation des 9 résultats/indicateurs mesurés sur le terrain et permet de quantifier l’impact des pratiques agricoles sur les 3 fonctions mesurés par le set d’indicateurs.
Biofunctool® a été développé depuis 2018 conjointement par l’IRD (Alain Brauman) et le Cirad (Alexis Thoumazeau) dans le but de mieux intégrer la santé des sols dans l’évaluation des performances des systèmes agricoles. Biofunctool® a été depuis validé scientifiquement (8 articles) et suscite un intérêt croissant de la part de nombreux acteurs (EPST, instituts techniques, chambres d’agricultures, ONG, bureau d’études, etc.) en France comme à l’international.

Objectifs général et taches spécifiques
Objectif Général : Le déploiement à une échelle plus importante de l’Outil Biofunctool® nécessite de renforcer son opérationnalité tout en maintenant ses qualités, afin de le rendre plus facilement
utilisable par les acteurs de terrain. L’objectif de cette demande de CDD est donc de lever ces difficultés en (i) augmentant son opérationnalité via un ajustement et une simplification de la mise en oeuvre des indicateurs sur le terrain (ii) en rendant l’outil 100% terrain c.a.d. indépendant de mesures en laboratoire.
Taches spécifiques
1. Comment faire de Biofunctool® un outil 100% terrain (résultats fiables et rapides bord de champ)? Il s’agit de remplacer les mesures effectuées en laboratoire (dosage de nutriments notamment) par des capteurs de terrain qui devront être testés en termes de qualité (répétabilité, fiabilité etc..) et d’adoptabilité (en co-construction avec les acteurs de terrains)
2. Comment réduire les coûts et renforcer l’autonomie des utilisateurs ? il s’agira de substituer les outils encore trop couteux du set Biofunctool® par des outils élaborés via des méthodes ou méthodologies partagées open source (Arduino pour l’électronique, impression 3D, etc.).
3. Comment simplifier et expliquer les protocoles pour faciliter l’utilisation par un public plus large ? Les méthodes appliquées sont issues de protocoles mis en oeuvre dans des cadres scientifiques, qui ne sont pas forcément adaptés aux acteurs ciblés. L’objectif de cette tâche est de simplifier certaines procédures, de mettre en place des tutoriel simples (vidéo) tout en préservant la robustesse scientifique des méthodes employées

 

Partenariat
Ces activités seront menées en étroite collaboration avec
1. L’entreprise coopérative Scop SAGNE dirigée par Jacques Thomas qui comprend un FabLab intitulé Pecnot’Lab (https://www.rhizobiome.coop/pecnot-lab) pour les aspects d’optimisation de matériel, de fabrication à l’aide d’imprimante 3D.
2. La plateforme PACE du CEFE pour les analyses poussées de CO2 notamment (SituResp®)
3. Les sites expérimentaux agroforestiers de Diams (UMR Eco&Sols) et Restinclières (UMR ABSys) pour les tests in-situ
4. L’institut technique Terre Inovia (https://www.terresinovia.fr/ ) et le réseau Agro d’OC du Gers (https://www.gers.cci.fr/annuaire/agro-doc.html) pour les mesures d’adoptabilité des outils par les agriculteurs.

Établissement d’accueil
Institut de Recherche pour le Développement, UMR Eco&Sols, 2 place Viala, 34 000 Montpellier
Début du contrat : Aout 2021
Financements : Projet SANTESOL, MUSE Accélérateur d’innovation
Profil
Titulaire d'une Licence Pro ou d’un Master ou équivalent (diplôme d’ingénieur)
Compétences recherchées
- Expérience de Laboratoire
- Mise en place de protocoles
- Expérience de terrain
Compétences appréciées
- Sciences du sol (pédologique et biologique)
- Notion de Arduino, imprimante 3D
Qualités requises
- Autonomie
- Capacité d’innovations techniques
- Aptitude au travail en équipe

 

Candidatures
Merci d’adresser un lettre de motivation et un CV à Alain Brauman (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Nancy Rakotondrazafy (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et Alexis Thoumazeau (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) avant le 5 juillet 2021

 

Offre de thèse

PhD opportunity

Effects of functional diversity on the resilience of forest plantation to drought

As part of the recently funded BIODIVERSA project MixForChange, we have an opening for a 3-yr PhD position on the effects of functional diversity on the resilience of forest plantation to drought. This position will be based at INRAe (URFM) and Cirad (Eco&Sols). Starting date mid 2021.

Project description:

Forest restoration is key in climate change mitigation strategies. The « Bonn challenge » targets 350 millions hectares of forest planting by 2030. However increasing drought related to climate change can jeopardize plantation success. An increasing number of studies support the idea that species and functional diversity can mitigate drought effects, thereby improving forest resilience to climate change. Using tree mixture instead of monoculture in plantations would therefore be a key solution to improve forest plantation resilience to climate change. So far the mechanisms driving the tree diversity vs drought-resilience relationships are poorly known, which precludes the use of resilient tree mixtures at large scales.

The overall objective of the MixForChange project (https://treedivnet.ugent.be/ProjectMixForChange.html) is to promote mixed-species forest plantations as nature-based solutions to fight the causes and consequences of climate change, by providing science-based recommendations and guidelines endorsed by forest owners, man-agers and policy-makers. The project will rely on an existing unique global network of forest biodiversity experiments (TreeDivNet, http://www.treedivnet.ugent.be/index.html), which are based on a common, statistically sound design that allows for the effects of tree species composition on ecosystem services and functions to be tested.

The major task of this PhD project is to explore the mechanisms involved in the tree diversity vs drought-resilience relationships. The successful candidate will conduct ecophysiological and soil geophysical measurements, to compare water use between mixtures and monocultures in two experiments of the TreeDivNet. To this aim, she/he will combine tree transpiration measurement (using sapflow monitoring) to soil resistivity and leaf water potential measurement. Key functional traits linked to tree resistance and resilience to drought, such as xylem resistance to cavitation or minimal stomatal conductance, will be measured at larger scale, along diversity gradients. The successful candidate will also use process-based models currently developed and use in our group to produce testable hypotheses regarding the effects of diversity on tree water use and survival that will be confronted to observed data.

Candidate profile:

We are looking for a highly motivated person with a strong background in forest ecology, tree physiology and modelling, or related fields. Demonstrated ability to carry out research projects and statistical background are desirable. English proficiency is indispensable, as strong interactions with the different research groups involved in MixForChange are expected. This project will be jointly supervised by Nicolas Martin StPaul (INRAe), Joannès Guillemot (Cirad) and Guerric le Maire (Cirad). The position is based in southern France, in Avignon and/or Montpellier (location can be discussed and decided with the successful candidate). Both cities offer vibrant living environment, with a large panel of cultural events and possibilities of outdoor activities.

Applications will be accepted until 26/02/2021.

Applications and questions regarding the project should be addressed to Nicolas Martin StPaul (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Joannès Guillemot (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) and Guerric le Maire (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Arrivée au laboratoire physico-chimie

Aline Personne, technicienne supérieure recrutée au CIRAD (Montpellier) en avril 2020

FaLang translation system by Faboba