BAC-RIP

BacRip EcosolsIdentification des compartiments et des flux de phosphore assimilable sous la régulation des BACtérivores dans la rhizosphère du riz sur sol tropical à l’aide du RadIo-isotope 33P

 

 

 

 

 

 

Répondre aux enjeux de la sécurité alimentaire et de la production agricole exige une connaissance approfondie des processus écologiques impliqués dans la régulation des cycles biogéochimiques des nutriments, en particulier celui du phosphore (P), principal macronutriment limitant la productivité des agrosystèmes.Ces derniers sont essentiellement assurés par les organismes des sols qui à travers leurs activités assurent le fonctionnement des écosystèmes et participent directement à la disponibilité des nutriments pour les plantes. L'objectif de BAC-RIP est de caractériser et d’identifier les compartiments et les flux de P assimilable sous la régulation des bactérivores des sols (protistes et nématodes) dans la rhizosphère du riz (Oryza sativa) cultivé sur un sol tropical malgache pauvre en P.

Pour répondre à cet objectif, BAC-RIP propose une expérience de co-inoculation des organismes en rhizoboxes en condition contrôlées au laboratoire couplée à l’utilisation du 33P afin de suivre les flux de P dans les compartiments du sol. L’expérience inclut 3 facteurs comprenant chacun 2 modalités

  • « biologique » (présence/absence de bactérivore),
  • « sol » (fortement ou faiblement fixateurs vis-à-vis du P),
  • « marquage 33P » (marquage des bactéries ou du sol).

L’utilisation du radio-isotope 33P, de la co-inoculation des organismes et des deux types de sols permettra l’identification des mécanismes impliqués dans le rôle de la micro-biodiversité des sols sur la disponibilité du P pour la plante cultivée dans un sol tropical pauvre en nutriment.

La thèse de Patricia Ranoasiroa s'effectue dans le cadre de ce projet.

Objectifs et questions de recherche

L’objectif est de répondre aux questions de recherche

  1. La présence de bactérivores au sein de la rhizosphère du riz induit-elle une augmentation de la disponibilité du P pour la plante ?
  2. Si oui, s’accompagne-t-elle d’une acquisition accrue du P par le riz et d’un gain de croissance ?
  3. Quels sont les mécanismes, les flux et compartiments de P impliqués dans les effets positifs des bactérivores sur la disponibilité du P dans la rhizosphère du riz ?
  4. Quel est le rôle de la composante physico-chimique du sol dans ces interactions racines-bactéries-bactérivores ? Est-ce que le pouvoir fixateur du sol vis-à-vis du P peut impacter l’effet des bactérivores sur le cycle du P ?

L’objectif général est de caractériser et identifier les compartiments et flux de P assimilable sous la régulation des bactérivores dans la rhizosphère du riz en culture pluvial sur un sol ferrallitique tropical pauvre en nutriments.

Date

Mars 2016 - Mars 2017

Partenaires

Laboratoire des RadioIsotopes (LRI)

Financement

EC2CO INSU-CNRS

Contact

Jean Trap, Eco&Sols, IRD Montpellier
email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

FaLang translation system by Faboba