MIRGAP

MaccacModulation des Interactions Rhizosphériques entre blé et lupin blanc le long de Gradients croisés d’Azote et de Phosphore

 

 

 

 

 

 

La forte croissance démographique et la menace pressante des changements globaux sur le maintien des services écosystémiques imposent le besoin de redessiner les contours de l’agriculture de demain. Lors des 50 dernières années, l’utilisation de fertilisants azotés et phosphatés a augmenté plus rapidement que la production de nourriture à l’échelle mondiale, conduisant ainsi à une importante perte d’efficacité d’utilisation de N et de P en agriculture.

Dans ce contexte, l’intensification écologique propose de concevoir et développer des agroécosystèmes pouvant fonctionner avec de faibles quantités d’intrants tout en maintenant une productivité importante. Cette approche repose sur l’utilisation de concepts venus de l’écologie et se fonde donc sur des processus observés dans des communautés naturelles. Parmi les méthodes employées dans l’intensification écologique, l’association de cultures propose d’utiliser la diversité végétale pour « mieux » réaliser divers services écosystémiques.

Objectifs

Ce projet vise à déterminer la direction et l’intensité des interactions souterraines entre une céréale et une légumineuse, en fonction de la disponibilité des ressources azotée et phosphatée qu’elles partagent.

Selon la « Stress Gradient Hypothesis » élaborée en écologie, le long d’un gradient de stress abiotique, les interactions de compétition devraient dominer les communautés de plantes bénéficiant de conditions abiotiques favorables, tandis que les interactions positives deviendraient de plus en plus fréquentes à mesure que les conditions se dégradent.

Nous souhaitons vérifier cette théorie par une approche combinant modélisation et  expérimentation autour des questions :

  • Comment la disponibilité de N et de P influencent-elles la nature et l'intensité de l’interaction entre céréale et légumineuse ?
  • Quelles-sont les conditions pouvant mener à la facilitation, et le cas échéant,
  • Quelles-sont les conditions pouvant mener au sur-rendement transgressif dans ce type d’association ?

Date

2015-2016

Financement

Pari Scientifique 2015 - INRA, Département EA

Contact

Simon Boudsocq, Eco&Sols, INRA Montpellier
email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

FaLang translation system by Faboba