ADOUM Abdraman Abgassi

AdoumEtudiant Thèse

Ecole doctorale GAIA (Montpellier)

 

 

 

UMR Eco&Sols, Montpellier SupAgro,bâtiment 12, 2 place Viala
34060 Montpellier Cedex 2, Montpellier, France
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Thèse

Matière organique et stockage de carbone dans les sols des polders Nord-Est du lac Tchad dans un contexte de changements globaux en milieu semi-aride

Le carbone organique du sol (SOC) représente une partie importante du stock de carbone (C) terrestre. Au cours des dernières décennies sa fluctuation est principalement due à des perturbations humaines, y compris le changement d'utilisation des terres. D'une autre manière, le SOC est l'élément clé de la qualité du sol, car il permet la conservation, le maintien de la fertilité des sols et préserve la biodiversité et l'efficacité de l'eau. En régions arides et semi-arides, la gestion du C est inséparable du contrôle des contraintes thermo-hydrique. Le concept de la séquestration du C pour ces régions est encore trop peu connu ou compris, en raison du manque des données. Avant un bilan C, une évaluation correcte du stock de C du sol est nécessaire. En effet, les polders (bas-fonds) de la région de Bol, situés dans la partie nord-ouest de la zone sahélienne du Tchad (12° 20’ et 14° 20’ de latitude Nord, et 13° et 15° 20’ de longitude Est). Ce sont des anciens bras interdunaires du lac Tchad, qui ont été isolés du lac ou des bras voisins qui sont encore en eau, soit par des barrages (digue), soit par des massifs dunaires d’une dizaine de mètre de hauteur et aménagés en polders. Cinq situations d’utilisation de sols, suivant l’âge de mise en culture de 10 (t10) à 65 ans (t65) et une situation naturelle de sédiments récents (t0), ont été choisies. Les sols étudiés sont chimiquement fertiles, ils se différencient sur les formations quaternaires anciennes de la cuvette tchadienne. Ce sont des sols peu évolués, d’apport alluvial, hydromorphes. Ils sont soumis à mise en culture intensive 3 récoltes /an sans apport minéral.

TheseAdoum

 

C’est pour la première fois que ces sites des polders ont été analysés en une seule étude, afin d’estimer les stocks de C des sols des polders récents et anciens sous cultures intensives irriguées et la caractérisation de la matière organique des sols (MOS), en terme de sa qualité, par une approche géochimique par pyrolyse Rock Eval. Ainsi qu’un inventaire d’une chronoséquence (approche synchronique) des polders. Nous nous appuierons sur l’évaluation des stocks de C des sols jusqu’à 1 m de profondeur en comparaison aux stocks de C de référence (sédiments récents non cultivés, t0).

 

 

 

 

 

Thèse dirigée par Michel Brossard

Ce travail est conduit en collaboration avec l’UMR Eco&Sols et l’Université de N’Djamena (Tchad) avec l’appui des partenaires IRD sous le programme PARRAF (Réseau CaSA), la Banque Islamique de Développement (BID) et l’ambassade de France au Tchad.

FaLang translation system by Faboba